La révitalisation biologique d’arbres fruitiers

Les arbres à haute tige de plein vent souffrent d’une perte de vitalité dramatique. Malgré l’amélioration des mesures de soin, des arbres de plus en plus nombreux risquent de dépérir prématurément, voire de ne jamais atteindre l’âge de production. Dans un programme de quatre ans, FRUCTUS vérifie les mesures qui permettent de maintenir la vitalité des arbres.

Dans le programme scientifique BIOREV I/II, FRUCTUS analyse le revitalisation biologique des arbres fruitiers en Suisse. De premiers essais prometteurs ont d’ores et déjà été menés en Allemagne. Il s’agit d’agrandir la surface d’échange dans l’espace racinaire en y apportant des spores de mycorhize et de décompacter le sol avec une lance, pour rendre les arbres plus vigoureux et plus résistants aux maladies.

Les buts du programme

On veut : prouver l’efficacité qualitative et quantitative de la méthode dans quatre vergers situés dans les Bas du canton de Zurich ; explorer l’application selon les conditions pédologiques (sol maigre/en exploitation extensive, fertilisation légère, fertilisation) ; explorer l’application selon l’âge (formation, rendement, sénescence) ; explorer l’application optimale des préparations dans la pratique (formulation des mycorhizes et amendement du sol) ; analyser l’importance du décompactage du sol et développer ultérieurement une méthode d’application rationnelle.

Direction du programme et assistance technique

Le chef de projet Hans Brunner, producteur de fruits sur des arbres à haute tige et membre du comité directeur de FRUCTUS, bénéficie de l’appui de deux spécialistes de FRUCTUS, Klaus Gersbach et Jos Vandebroek, d’Andi Häseli du FiBL, de Sarah Symanczik du FiBL et de Martin Erb de Tilia Baumpflege/ArboVitis. 

Durée du programme : 2017 – 2021





Articles dans les médias (en allemand))

Le programme BIOREV bénéficie du soutien de :